La danseuse de l’avenir sera quelqu’un dont le corps et l’âme auront grandi si harmonieusement de concert que le langage naturel de cette âme sera devenu le mouvement du corps. La danseuse n’appartiendra pas à une nation mais à l’humanité entière.

Elle dansera, non comme une nymphe, une fée ou une coquette mais comme une femme dans la plénitude de son être.

Elle dansera la vie changeante de la nature, montrant la transformation de chacun de ses éléments. De tout son corps émanera une intelligence radieuse, apportant au monde le message des pensées et des aspirations des milliers de femmes.

Elle dansera la liberté de la femme.”

Extrait d'une conférence d’Isadora Duncan - 1903