Notre monde matérialiste a besoin de retrouver le lien avec le sacré. La danse est pour moi ce lien vivant qui passe par la prière du corps et du cœur. En Occident malheureusement elle a depuis longtemps perdue les racines qui la reliaient à une tradition spirituelle, la religion ayant séparé le corps et l’âme. “La danse de l’Être” tente d’approcher ce mystère de l’indicible.